Archives pour la catégorie Conseils municipaux

10311958_10203710532866139_242189078_n

Une réforme des rythmes scolaires de qualité avec un budget maitrisé

10311958_10203710532866139_242189078_nLe Conseil municipal du mardi 14 octobre a été l’occasion d’évoquer le Budget supplémentaire 2014 de la ville. L’occasion de revenir sur la mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires.

***

Monsieur le Maire,
Cher(e)s Collègues,

Le Budget supplémentaire 2014 permet de constater tout d’abord la bonne gestion de notre commune avec même une augmentation de notre autofinancement pour atteindre un peu plus de 11 M €.

Mais je voudrai surtout profiter de l’examen de ce Budget supplémentaire pour évoquer la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires.

Il ne s’agit pas de fanfaronner, mais globalement, nous pouvons dire ici que la rentrée scolaire c’est bien passée. Tout n’est pas parfait bien entendu, des ajustements seront certainement nécessaires mais nous sommes bien loin du sombre tableau que nous décrivait l’opposition depuis plusieurs mois.

Monsieur le Maire, comme vous le rappeliez lors du précèdent Conseil municipal, pour appliquer cette réforme la ville s’est appuyée sur deux atouts : son expérience dans la politique enfance et la richesse de son tissu associatif.

Ce sont ces deux atouts qui ont permis de maitriser les coûts liés à la mise en place de la réforme tout en offrant des activités et des intervenants de qualité aux écoliers.

Les embauches de la ville concernent ainsi une cinquantaine de vacataires dans les CAL pour faire face à l’augmentation de leur fréquentation et à l’embauche de 19 vacataires pour compléter l’offre des activités périscolaires dans le cadre des TAP.

Pour le reste, nous avons pu compter sur la richesse associative de notre ville. Ce sont ainsi 35 associations qui ont contractualisé avec la ville pour animer 138 Ateliers suite au lancement d’un appel à projets.

Mais nous avons également pu compter sur le redéploiement d’agents municipaux pour l’animation de 74 ateliers (éducateurs sportifs, animateurs de ludothèque…).

Tout cela a, bien entendu, un coût. Mais un coût maitrisé eu égard à notre volonté à Villeneuve d’Ascq de garantir la gratuité de ces nouvelles activités périscolaires. Il s’agit là d’une décision politique forte qu’il est nécessaire de souligner.

Faut-il le rappeler, dans d’autres communes voisines comme Croix ou Roncq, ce coût monte pour certaines familles à une centaine d’euros par enfant et par an.

Ainsi, dans notre Budget supplémentaire, la mise en place des TAP pour le 1er trimestre de l’année scolaire se traduit par des ouvertures de dépenses à hauteur de 350 000€.

Ces dépenses seront couvertes à hauteur de 214 500 € par des recettes qui sont essentiellement tirées d’aides de l’Etat pour accompagner la mise en œuvre de la réforme et de la CAF.

Ainsi, la charge nette financée au Budget supplémentaire la ville pour la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires s’élève à 135 500 €.

C’est un résultat dont nous pouvons ici nous réjouir. Nous le devons bien entendu aux élus qui ont porté ce dossier (Françoise Martin en tête) mais également à l’engagement des Services qui travaillent depuis plusieurs mois sur ce dossier délicat.

Bravo à eux.

Victor Burette, Président du Groupe socialiste

hotel-ville-villeneuve-ascq-1515370-616x380

Conseil municipal du 24 juin : « un compte administratif miroir des priorités de la majorité »

hotel-ville-villeneuve-ascq-1515370-616x380Mardi 24 juin s’est tenu la dernière réunion du Conseil municipal avant la trêve estivale. L’occasion notamment d’adopter le Compte administratif de l’année 2013, véritable miroir de l’action de la majorité.

Vous trouverez ci-dessous l’intervention de Victor Burette, Président du Groupe socialiste à ce sujet :

  • Le Compte Administratif 2013 : un indicateur de la bonne gestion de la commune malgré des contraintes financières pesantes.

Le Compte Administratif de l’année 2013 permet de constater tout d’abord la bonne gestion de notre commune de Villeneuve d’Ascq.

Les grandes données budgétaires contenues dans le rapport montrent :

- l’évolution maîtrisée des dépenses de fonctionnement : elles s’élèvent à près de 83 millions d’euros en 2013 contre 81 millions d’euros en 2012, soit une augmentation de 2, 1 petits pourcents ;

- le faible endettement de la commune avec une dette de 693 euros par habitant contre 1 238 euros pour les villes de la même strate et une capacité de désendettement de seulement 4 années ;

- l’importante capacité d’autofinancement qui s’élève à 8, 6 millions d’euros en 2013 ce qui a permis d’investir près de 35 millions d’euros en dépenses hors ligne de trésorerie avec des charges financières réduites qui ne s’élèvent qu’à 22 euros par habitant contre 45 euros en moyenne dans les villes de la même strate.

En outre, il faut noter au chapitre de la bonne gestion :

- l’absence d’augmentation de la pression fiscale sur les familles villeneuvoises avec le maintien depuis 2007 de la part communale des impôts locaux ;
- la stabilité de la masse salariale avec même une baisse si l’on rapporte l’évolution en euros constants de 47, 2 millions d’euros en 2012 à 46, 9 en 2013 ! Cet effort est d’ailleurs salué par la Chambre Régionale des Comptes dans son rapport du 26 juin 2013.

Enfin, le budget primitif a été exécuté de manière exemplaire en 2013 avec des taux de réalisation excellents : un taux de 97, 1 % en dépenses de fonctionnement et un taux de près de 93 % en dépenses d’investissement.

C’est un bilan positif ! Aussi, je tiens à féliciter Madame Marie-Christine HUGUET et les services de la ville pour leur travail et leur engagement quotidien.

A l’image de ces dernières années, le maître mot de ce Compte Administratif 2013 est « rigueur » dans la gestion des deniers publics. J’en veux pour preuve la diminution des dépenses de gestion des services municipaux – restauration collective, fourniture, entretien, téléphone et affranchissement, transport collectif – en baisse de -1, 7 % en 2013.

La gestion est stricte.

Le contexte budgétaire passé et à venir n’ouvre pas d’autre possibilité.

Il faut à cet égard déplorer le faible dynamisme des recettes et en particulier des dotations de l’Etat qui sont gelées à 23, 2 millions en euros constants. La dotation forfaitaire connaît une baisse notable de 208 000 euros et 80 000 euros disparaissent dans les compensations fiscales versées par l’Etat. C’est le régime sec !

C’est la fiscalité locale qui permet de véritablement boucler le budget avec des rentrées en hausse de 4,2 % pour atteindre près de 63 millions d’euros : elles constituent les 2/3 des recettes réelles de fonctionnement.

Ce produit supplémentaire de taxe d’habitation et de foncier bâti n’est pas le fait du prince. Il est principalement lié à une évolution physique, c’est-à-dire de nouveaux logements et de nouveaux locaux économiques. Tout cela révèle le dynamisme et l’attractivité de notre ville, en particulier sur le plan économique.

Villeneuve d’Ascq est appelé à connaître le même effet ciseaux que les autres communes entre des dépenses qui augmentent mécaniquement et des recettes en berne. Malheureusement, les collectivités sont toutes logées à la même enseigne.

C’est un constat que nous déplorons fortement car baisser les budgets locaux revient à baisser la dépense publique et les investissements de proximité créateurs de richesses et d’emploi !

Le Compte Administratif 2013 démontre une grande rigueur sur le plan de la gestion des deniers publics mais il constitue également le relevé exact des priorités politiques que nous partageons avec la majorité sortante.

  • Le Compte Administratif 2013 : miroir des priorités politiques de la majorité.

L’enseignement et la petite enfance, le sport, la culture et le soutien aux associations ainsi que le cadre de vie sont les postes de dépenses les plus importants dans le budget de la Ville.

Ce sont des orientations avec lesquelles nous sommes solidaires à 100 %.

Je veux notamment souligner le soutien de la commune aux écoles avec, en symbole, les travaux réalisés à La Fontaine : la construction du nouveau bâtiment et la reconstruction des locaux de la maternelle pour 2 686 000 €. Les Groupes scolaires Hippolyte Taine ainsi qu’Anatole France ont quant à eux fait l’objet de réfections plus légères pour un montant total de, respectivement : 181 000 € et 477 000 €.

Villeneuve d’Ascq est une ville sportive dont les équipements publics sont particulièrement bien soignés par la municipalité. En 2013, de nombreux travaux ont été entrepris : au Stade Jean-Jacques pour 688 000 €, au Dojo Nord pour près d’1 millions et demi d’euros, au Stade Vanacker pour 718 000 € et encore à la piscine du Triolo pour 310 000 € sans oublier la Salle de Sport Voltaire pour 268 000 € (cf inauguration de la rénovation samedi dernier).

Dans un tout autre domaine, je veux saluer les efforts déployés pour que Villeneuve d’Ascq soit une ville agréable et propre : 3,8 millions d’euros ont été dépensés pour l’entretien et la valorisation de nos espaces publics. Pour la première fois en 2013, un marché de nettoyage des tags a été mis en place afin d’agir plus efficacement et en continu dans les quartiers.

En termes de qualité du cadre de vie, citons également la rénovation de plusieurs aires de jeux l’an dernier : la Tour Corneille, Trudaine et Place Rouge pour un montant total de 432 000 €.

En outre, des travaux paysagers d’embellissement ont pu être réalisés l’an dernier : à proximité du nouveau collège Simone de Beauvoir, rue Louis Constant et rue des Comices pour plus de 100 000 €.

Villeneuve d’Ascq se distingue par le soutien à la vie associative. Sa richesse et sa diversité sont depuis toujours un élément fort de notre identité et la municipalité a toujours été présente auprès des forces vives lorsqu’il s’agit de leur donner un petit coup de pouce. En 2013, plus de 8 millions d’euros ont ainsi été consacrés pour l’animation culturelle, sportive, associative de notre commune !

Je le disais il y a un instant, nous nous retrouvons à 100 % en phase avec les orientations budgétaires et politiques décidés en 2013 et poursuivies en 2014.

C’est pourquoi, M. le Maire, cher(e)s Collègues, les élu(e)s du Groupe Socialiste approuvent sans réserve le Compte Administratif 2013.

10311958_10203710532866139_242189078_n

Indemnités des élus, utilisation de la réserve parlementaire, rythmes scolaires , retour sur le Conseil municipal du 06 mai 2014

10311958_10203710532866139_242189078_nLe 06 mai 2014 s’est déroulé le premier Conseil municipal du mandat.

Un Conseil municipal qui n’a pas manqué d’animation avec une opposition UMP et FN qui nous a fait une belle démonstration de course à la démagogie que ce soit sur le montant des indemnités d’élus ou sur la volonté de reporter « a minima » d’un an la réforme des rythmes scolaires.

Nous vous invitons à retrouver ici les interventions des élus du Groupe socialiste :