Archives du mot-clé projet

pschitt

Le projet de la droite pour Villeneuve d’Ascq : après le choc des effets d’annonce, le pschitt du programme !

pschittS’il fallait résumer le programme de la droite pour Villeneuve d’Ascq en une phrase ce serait : des propositions chocs qui font pschitt avec des promesses démagogiques et démesurées qui conduiraient la ville à la ruine.

Alors qu’à première vue la droite adopte une attitude de fier-à-bras, on voit avec son programme qu’elle excelle en fait dans l’art de se mettre en scène, de faire des effets de manche et de multiplier les effets annonces sans consistance.

Car à la lecture de son projet le masque tombe et ce qui transpire c’est :
- l’inconsistance des propositions,
- le manque d’imagination et la démagogie,
- l’irresponsabilité financière.

  • Inconsistance des propositions de la droite car : une fois passé le temps des annonces mirobolantes la redescende sur terre est bien triste.

Quelques exemples :

- la belle promesse d’une baisse de 10% de la fiscalité se limite en fait à la taxe d’habitation, mais ne concerne pas la taxe foncière et ne s’envisage que « de façon progressive et à l’horizon 2020 » !
Une promesse si lointaine méritait-elle vraiment de faire autant de bruit en conseil municipal, dans la presse et sur les réseaux sociaux ?
Ou alors, l’UMP reviendrait-elle à la raison devant le coût pour les finances de la ville de son programme que nous avions chiffré à 5 millions d’euros soit 15 point de fiscalité ?

- absence systématique de chiffrage de ses promesses : quid du coût du doublement des effectifs de la police municipale et d’une police montée ou en VTT au parc du Héron ? quid de celui de l’installation de 70 caméras de vidéo surveillance ? Quid de celui des projets pharaoniques de couverture du boulevard du Breucq et de transformation du parc du Héron en « central park »… Quid de celui d’une mini-crèche d’urgence ?

- c’est aussi la promesse d’une baisse du personnel de la ville, tout en créant de nouvelles missions : ambassadeur du cadre de vie, policier municipaux, agents d’ambiance, police montée au parc du Héron, mini crèche d’urgence… Sauf à considérer que le personnel municipal ne fait rien, comment la droite pense-telle faire tout cela sans supprimer des services publics ? Comment peut-elle faire cela sans surcharger la barque des agents restants ? paradoxal quand dans le même temps l’UMP locale affirme vouloir améliorer les conditions de travail du personnel et le « mieux être au travail »…

- Manque d’imagination et démagogie car : les promesses de la droite sont des resucées des anciennes promesses de Nicolas SARKOZY ou un copié/collé de celles des candidats de la droite dans d’autres villes ;

Quelques exemples :
- le non remplacement d’un fonctionnaire municipal sur 2 et la vidéo surveillance : c’est la reprise locale du programme national de l’UMP de… 2007. Quelle innovation et quel grand effort d’imagination !
- la couverture du boulevard du Breucq : cela ressemble étrangement à la proposition de la droite parisienne de couverture du boulevard périphérique.
- Quant à celle de la baisse de la fiscalité, c’est une vieille marotte qu’elle nous ressort à chaque campagne électorale…

  • Irresponsabilité financière car : et c’est ça le plus grave, si ce programme était mis en œuvre il conduirait inévitablement notre ville à la ruine.

Quelques exemples :

- la couverture des voies urbaines : cela représente à un coût minimum de l’ordre 35 à 50 millions d’euros par kilomètre ! C’est plus que la totalité du budget d’investissement annuel de la ville ! Même avec l’aide de l’Etat et des autres collectivités, un tel projet n’est financièrement tout simplement pas réaliste sans prendre le risque de mettre gravement en danger nos équilibres budgétaires !

- la création d’une mini crèche d’urgence : mais pourquoi diable se lancer dans la création d’une nouvelle structure dont le coût de fonctionnement par place sera nécessairement élevé alors que des solutions existent déjà en optimisant l’utilisation des capacité de nos structures d’accueil existantes ?

- l’investissement massif dans 70 caméras de vidéo surveillance est-il raisonnable lorsque l’on sait qu’il faudra 12 agents pour les surveiller et en assurer la maintenance ? Cela représente un coût annuel de 360 000 euros en fonctionnement. D’autant plus qu’il faut rappeler que si la présence de caméras aide à élucider les affaires de délinquance, dans bien des cas elle est totalement inutile pour empêcher la survenue des faits eux-mêmes !
Il est donc bien plus raisonnable de réfléchir comme nous le proposons, sur un recours à cette solution uniquement dans la cas de figure ou elle peut apporter une vraie plus value. Mais il ne faut pas en faire une « solution miracle » par pur dogmatisme !

- la droite veut aussi affecter la moitié des recettes issues du Grand Stade pour les subventions aux associations : mais alors la droite va faire augmenter encore les dépenses de fonctionnement qu’elle juge pourtant trop élevées !

- Enfin, non contente de multiplier les dépense, la droite n’hésite pas en parallèle à mettre à mal nos recettes : baisse des tarifs de la restauration scolaire, baisse des recettes fiscales…

Face à tout cela sa seule solution sera un recours massif à l’emprunt : ce qui nous conduirait inévitablement à la ruine au bout de quelques années.

Au fond ce que propose la droite locale pour Villeneuve d’Ascq c’est ce qu’à fait la droite nationale pendant 10 ans pour la France : augmenter les dépenses publiques, baisser les recettes, creuser les déficits et nous mettre au bord de la faillite au bout de quelques années.

Non rien de tout cela n’est sérieux, rien de tout cela ne tient la route ! Il ne suffit pas de s’autoproclamer « expert » pour être crédible.

La réalité c’est que le programme de la droite c’est au minimum 5 millions d’euros de trou dans le budget de la ville (soit l’équivalent de 15 points de fiscalité locale) et aucune solution nouvelle pour préparer l’avenir de notre ville !

PhotoVDN-13092013-AccordPSRC

Accord PS-Caudron : « le fruit de longs cheminements des uns et des autres »

« Par les temps qui courent, il n’y a pas de place pour des querelles d’ego, il faut qu’on soit responsable ». La phrase est signée Didier Manier. Avec les deux autres élus du  groupe PS au conseil municipal, Olfa Laforce et Jean-Michel Molle, avec aussi le  secrétaire de section, Victor Burette, il revient sur les conditions et le sens d’un engagement avec le maire sortant. En résumé ? Entre les deux ennemis d’hier, il y a plus d’idées partagées que de points de rupture, alors…

VDN-13092013-AccordPSRC

voeux

Municipales : le PS villeneuvois officiellement prêt à discuter avec tous ses partenaires

voeuxCe samedi s’est déroulée la traditionnelle cérémonie des vœux de la section socialiste de Villeneuve d’Ascq. Une salle comble, une ambiance bonne enfant, le plaisir de se retrouver tous ensemble pour partage la feuille de route de l’année et bien entendu le verre de l’amitié…

L’occasion également de montrer notre volonté de rassemblement des forces de gauche et de progrès dans la perspective des échéances municipales de 2014. En tant que première force politique lors des dernières échéances électorales, c’est de la responsabilité du Parti socialiste de porter cette volonté d’un dialogue constructif. Un rassemblement qui doit se faire sur la base des projets et dans le respect de chacun.

Comme nous l’avions déjà annoncé, ce projet des socialistes pour la ville sera construit de manière participative au cours du premier semestre 2013 avec les citoyens, les associations et l’ensemble des forces vives sur le territoire. Nous aurons l’occasion de préciser prochainement les thèmes de ces réunions et leur calendrier.

Autres annonces lors de ces vœux, la mise en ligne d’une page Facebook du PS villeneuvois et la création prochaine d’un blog, fenêtre sur l’activité de la section, de ses élus et lieu d’échange avec les villeneuvois.

Enfin, ces vœux ont également été l’occasion de mettre à l’honneur Guy RENAUX, l’infatigable militant qui fêtera cette année sa cinquantième année d’adhérent au Parti socialiste. Une pensée également pour Bernard ENGRAND, premier Secrétaire de la section lors de la création de la ville nouvelle et qui a déjà dépassé ce demi-siècle d’adhésion depuis 3 ans.

 VDN 28012013 VOEUX SECTION PS VILLENEUVE D'ASCQ